mardi 10 mars 2015

Reflets de Thaïlande N°6

La personne de qualité
M. R. Pia Malakul

Coutumes et culture

2€99, ISBN 979-10-91328-23-4 (version PDF), ISBN 979-10-91328-24-1 (version EPUB)


Résumé
La personne de qualitéSombat Phou Di ») est un petit manuel de bienséance très populaire dont l’étude a été obligatoire à l’école pendant un demi-siècle. De ce fait, il a marqué durablement plusieurs générations de Thaïlandais.

Il contient dix chapitres subdivisés en trois parties où sont listées de courtes règles préconisant ce que l’on devrait ou ne devrait pas faire, dire et penser pour avoir de la distinction. Cette étiquette est d’ailleurs empreinte des règles monastiques et des préceptes philosophiques bouddhistes.

La lecture de ce fascicule où les thèmes de la discipline et de la maîtrise de soi sont prédominants permettra de mieux apprécier la politesse et la gentillesse légendaires des ressortissants du Royaume, voire leur obéissance inconditionnelle à l’autorité et leur manque d’esprit critique.


L'auteur
Son Altesse Pia Malakul (1867-1916) a été ministre de l’Éducation sous le règne du roi Rama VI.
Il a rédigé La personne de qualité en 1912.


La traductrice
Diplômée de l’Université de Provence en langue et littérature anglaise, Raymonde Largaud a enseigné le français et l’anglais dans diverses institutions, notamment aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Italie et au Pakistan.

Cofondatrice de deux écoles de langues dont elle a été la directrice pédagogique à Florence et à Paris, elle passe maintenant une partie de l’année en Asie du Sud-Est, où elle approfondit ses connaissances en siamois.

Traduit du siamois par Raymonde Largaud
© Éditions GOPE, mars 2015, pour la traduction française






De nos jours, en France, les notions de gentilhomme et d’étiquette passent pour des concepts démodés, voire élitistes. Ce n’est pas le cas en Thaïlande, qui a conservé de nombreuses traditions intactes. Le modernisme apparent de la société thaïlandaise cohabite avec les rituels de politesse et les notions de hiérarchie issus de la culture ancestrale du royaume...

Siam, la quête de l’étiquette

Du côté de l’Occident chrétien, dans ce vieux temps qui, malgré l’adage populaire, n’était pas toujours bon, les croyants pouvaient se référer dans leurs règles de vie, religieuse et méritante, aux dix commandements ; les 4 premiers étaient relatifs à Dieu et les 6 suivants consacrés à la relation avec son prochain [...].

Chez les Thaïs, il semble que cela était bien pire pour accéder à la qualification de “phou di” (traduction : les gens bien) ou “gentilhomme” (comment dire autrement même si le terme semble de nos jours un peu désuet ?). En tout cas si l’on s’en réfère à cet ouvrage exhaustif de M.R. Pia Malakul, publié en 1912 et remis à jour en 1962 par le fils de l’auteur, La personne de qualité, traduit magnifiquement du siamois par Raymonde Largaud, publié chez GOPE Editions dans la collection Reflets de Thaïlande (n°6) et qui recense plus de 180 préceptes à respecter, consignes, conseils et autres obligations diverses pour satisfaire à la bienséance et à la bonne tenue sociale au Pays du sourire. Cela fait beaucoup ! Bien sûr, il y a dans ce corpus moult redondances que nous pourrions sérier en 5 groupes significatifs… article complet en téléchargement.

Jean-Pierre Ghio.
Le Paris Phuket N°42, juin 2015.

________________________________________________________________


Achetez Reflets de Thaïlande N°6 : La personne de qualité, 2.99€, version PDF ou EPUB, auprès de l'éditeur, ici :


Format


ou chez Numilog.